Quand le cinéma français s’américanise.

Assister à un crash en direct. (Nous n’avons rien pu sauver.)

Amour & Turbulences, de Alexandre Castagnetti, avec Nicolas Bedos, Ludivine Sagnier, Clémentine Célarié, ...

Amour & Turbulences, de Alexandre Castagnetti, avec Nicolas Bedos, Ludivine Sagnier, Clémentine Célarié, …

Un réalisateur inconnu pour un film qui le restera. Alexandre Castagnetti réalise une pâle imitation de comédie américaine. Le résultat est fade et cliché, passant à côté de tout ce que le cinéma français a pu faire d’intelligent.
Ludivine Sagnier est insupportable tant elle en fait. Entre gaminerie et petillance constance, même dans les côtés sombre de son personnage, elle donne l’impression de jouer dans le dernier films des Bisounours. Ce rôle de fille perdue dans ce quelle attend d’une relation, trop amoureuse, quasi-bipolaire, trop joyeuse et trop torturée à la fois, ne lui va pas, ça sonne faux, surjoué, jamais habité.
Même le cynisme de Nicolas Bedos, ne parvient pas à rattraper cette chute inévitable.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 20 avril 2013 à 16 h 18 min. Elle est classée dans Cinéma et taguée , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :