Une Histoire Plurielle.

Entre fiction et documentaire, la réalité d’un tout un chacun se trouve mise en image.

Stories We Tell, de Sarah Polley.

Stories We Tell, de Sarah Polley.

Un documentaire brillant, car intelligent. Durant la plus grande partie du film on se demande « Pourquoi ? ».
Pourquoi cette famille ? Pourquoi cette histoire ? Pourquoi un documentaire ? Pourquoi exposer ainsi son histoire familiale ? Pourquoi tous ces gens ?
Trop de questionnements pour le public français puisque plus de dix pour cent des spectateurs avaient déjà fuis la salle à la moitié du film.
Quand tout à coup ça nous frappe, et tout devient limpide. Il n’est pas seulement question de la famille de Sarah Polley, mais de la votre, de la mienne également, de celle de votre voisin, d’une actrice oscarisé, ou du caissier de votre supermarché. Véritable mise en lumière du schéma classique du drame familiale, la cible devient universelle. Jamais trop romancé, Sarah Polley nous offre une histoire simple, authentique, intelligemment mise en scène, mais perdant de son émotion lors du passage sur l’écran. Déclenchant une lassitude étrange, un sentiment de passivité. Ainsi on se remet enfin à respirer lorsque le générique de fin apparaît.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 3 avril 2013 à 20 h 39 min. Elle est classée dans Cinéma et taguée , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :